Blogging : faire face à ses émotions et continuer d'avancer
PRODUCTIVITÉ

Blogging : comment faire face à ses émotions et continuer d’avancer ?

Partager l'article :
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Le blogging, un projet passionnant qui réserve aussi son lot d’épuisement physique et psychologique. Tu t’accroches et crées du contenu, mais les résultats ne se présentent pas aussi vite que prévu. Tu es démotivé(e), et tu envisages peut-être d’abandonner. Ce n’est pas le moment de baisser les bras ! Comment faire face à ses émotions négatives, et continuer d’avancer. Lis cet article et pars re-boosté(e).

 

Bonjour à toi, Cher lecteur !

Tu constateras que le sujet du jour n’a rien à voir avec le challenge « 3 mois pour améliorer son référencement ». Il entre plutôt dans une catégorie, « Motivation/Productivité » et j’espère qu’il t’aidera à garder le cap vers tes objectifs. Le sujet : « Comment faire face à ses émotions et continuer d’avancer « .

En fait, je participe à un carnaval d’articles organisé par Caroline du blog Bien être en cours. Les thématiques qu’elle traite sont très sympas et si tu es dans une phase de stress, écoute son podcast sur la relaxation avant d’entamer tes créations de contenus 😉 . Relaxation assurée : méditation en pleine conscience ou guidée : laquelle choisir.

 

Sauvegardez ce contenu en l’enregistrant sur Pinterest !

Blogging : faire face à ses émotions et continuer d'avancer

 

 

Comment surmonter une phase de démotivation ou une baisse de morale ?

 

Relativise les statistiques.

Si tu crées un blog ou un site internet, tu as probablement installé un plug-in pour analyser ton audience. Mais tu constates que les chiffres ne sont pas au top. Eh bien, ce n’est pas grave. Trois choses à garder en tête :

  • Tu n’attireras pas 5000 visiteurs dès le premier mois avec seulement du référencement naturel. Si tu atteints les quelques dizaines, voire les quelques centaines de visites, c’est déjà bien.

Bon, j’imagine que c’est possible, mais soyons réalistes, c’est quand même TRÈS rare

  • Google a besoin de temps pour savoir que tu existes et pour t’envoyer du trafic
  • La mise en place de ton écosystème, incluant la visibilité sur les réseaux sociaux, peut prendre un peu de temps.

Donc, ne désespère pas, poursuis tes efforts et rédige du contenu du qualité.

 

Des objectifs c’est bien, mais des objectifs réalistes c’est mieux ! 

Faire face à ses émotions c’est bien, mais c’est encore mieux de ne pas se plonger dans la déception et la démotivation soi-même ! Alors, tu peux te fixer des objectifs. C’est le plus sûr moyen d’avancer pas à pas. Mais le plus important est de te fixer des objectifs cohérents.

La déception tient surtout du fait qu’il y a un fossé entre les objectifs et les résultats réellement atteints d’une part, et les objectifs et les actions à réaliser pour les atteindre d’autre part.

Si tu as des personnes qui bloguent dans ta thématique, tu peux leur demander si elles peuvent t’indiquer le volume de trafic mensuel des trois premiers mois par exemple. Cela te donnera une idée de l’objectif que tu peux te fixer.

Si tu n’as personne autour de toi qui blogue dans ta thématique, et que tu ne connais pas les chiffres dans ce secteur, ne t’impose pas un objectif de plus de 100 visiteurs à la fin du premier mois. Tu ajusteras par la suite si tu estimes que c’est trop faible. Mais n’oublie pas : on parle d’attirer du trafic avec du référencement naturel uniquement !

 

Concentre-toi sur l’essentiel pour ne pas t’épuiser.

Beaucoup de personnes dans le blogging veulent tout faire d’un coup : créer un site magnifique, écrire des articles, faire la promotion, vendre un produit, publier sur les réseaux, etc… En 2 jours !

Génial, t’es ultra motivé. Mais si tu ne veux pas t’épuiser :

  • Cesse de vouloir un blog parfait quand tu démarres (il est amené à changer dans tous les cas, et tu peux l’améliorer au fur et à mesure.)
  • Concentre-toi sur l’essentiel (dans l’ordre) :
  1. Effectue les paramètres de base pour ton référencement. J’ai rédigé un article à ce sujet pour t’aider : Bien référencer son site wordpress dès le départ
  2. Produit du contenu de qualité (agréable à lire pour tes lecteurs et optimisé pour Google)
  3. Fais la promotion de ton blog

Le reste viendra plus tard.

 

Bloguer sur une thématique qui te plaît.

Cela paraît évident, mais si tu veux être motivé(e) pour créer du contenu régulièrement, il est conseillé d’avoir une thématique qui te plaît et t‘inspire. Ce qui signifie que tu n’es pas obligé de créer un blog relatif à l’activité professionnelle que tu exerces.

Parfois, bloguer à partir d’une passion que tu découvres est un excellent moyen de te booster.

 

Ralentis la cadence.

Tu es peut-être trop exigent avec toi-même. Si tu es démotivé et épuisé par le rythme que tu as, ralentis. Puis, prends le temps de te créer un emploi du temps cohérent, et équilibré où les tâches de ton blog cohabiteront harmonieusement avec les autres choses importantes à réaliser.

 

 

Je n’arrive pas à aller de l’avant, je procrastine

 

Faire un peu, mais faire quand même.

Si malgré tout, tu as des difficultés à te mettre un coup de pied aux fesses, tu peux essayer la méthode qui suit. Je ne l’ai pas inventée, et elle est assez continue des passionnés de la productivité : commencer 5 min.

Avec un peu de chance, tu voudras continuer un peu plus longtemps, mais si ce n’est pas le cas, joue le jeu. Arrête-toi au bout de 5 min, et reprogramme la tâche pour un peu plus tard ou pour le lendemain, et recommence au besoin.

 

T’aménager un endroit.

La procrastination, c’est aussi la flemme ! Alors, comme premières 5 min, tu peux déjà t’aménager un espace de travail minimaliste, où tout ton nécessaire est prêt (cahier ouvert, stylo dégainé, ordinateur portable ouvert)

La seule chose qui te restera à faire, c’est t’installer.

 

L’organisation : la clé contre l’épuisement

Autre exemple de 5 minutes productives : crée une to-do list afin de ne pas avoir à penser à tout ce que tu as à faire. Si tu asdéjà un carnet de route, le reste vient beaucoup plus facilement !

 

 

Te créer un moral à toute épreuve

 

Intégrer des formations ou des groupes

Le fait d’être entouré de bonnes personnes jouera évidemment un rôle clé dans ta motivation et t’aidera à faire face à des émotions négatives. Tu peux pour cela intégrer des groupes Facebook, des forums (moins populaires désormais dans beaucoup de secteurs), etc.

Mais je dirais que le top, est de s’inscrire à des formations payantes où existe une réelle communauté. Pourquoi ? Parce que les gens ont envie de tirer parti de leur investissement. Ils donnent alors beaucoup plus de leur personne.

  

Lance-toi des défis, et récompense-toi !  

Le sous-titre parle de lui-même. Tu peux te lancer des défis ou le faire avec d’autres personnes. Surtout, pensez à vous récompenser. Tu le sais, le cerveau acquiert plus facilement une habitude lorsqu’une action est assimilée à une récompense.

  

Travailler ton état d’esprit. 

Autre point important pour faire face à des émotions négatives : travailler son état d’esprit. Autrement dit, en démarrant un projet, tu acceptes que des obstacles se trouveront sur ton chemin et que tu devras trouver des solutions.

Si tu le sais, tu es déjà un minimum préparé(e) psychologiquement. Ce qui revient, notamment, à affronter les étapes suivantes : l’excitation du début, la baisse de morale et l’atteinte de tes objectifs.

 

 

Démarrer un blog ou son business en sachant à quoi s’attendre

 

L’excitation du début.

Créer un blog ou un site, c’est un projet. C’est peut-être même ton plus gros projet du moment, car, il va permettre de promouvoir ta microentreprise ou ta société. Tu ressens donc cette excitation des débuts, phase où tu es ultra motivé(e) grâce au pic d’adrénaline.

 

La baisse de moral.

Comme je l’ai dit, démarrer un business, c’est démarrer un projet de dur labeur. Ta motivation va redescendre, mais à toi de faire les actions nécessaires pour la faire renaître.

Beaucoup de personnes abandonnent à cette étape.

Comment y faire face ?

  • La méditation, la relaxation
  • Les techniques de visualisation. Je te recommande d’ailleurs le livre Miracle Morning si tu ne l’as pas déjà lu : https://www.amazon.fr/Miracle-Morning-Hal-ELROD/dp/275408472X
  • Savoir que, puisque beaucoup de personnes abandonnent leur projet après une baisse de morale, tu feras partie de la faible minorité des personnes qui peuvent se distinguer.

 

Atteinte de tes objectifs.

C’est le moment où tu peux te réjouir, te récompenser à nouveau et apprendre à lâcher du lest (du moins pour un temps, c’est nécessaire). Après l’effort, le réconfort.

 

 

Des livres, podcasts et des vidéos ultra inspirants pour faire face aux émotions négatives

 

Le podcast de Caroline (Bien être en cours) :

Les livres :

 

Les vidéos :

J’espère que cet article pour faire face à ses émotions t’aidera. Le blogging est un beau projet, mais il faut s’accrocher.

Et toi, quel conseil donnerais-tu pour faire face à ses émotions et continuer d’avancer ? Propose-nous des astuces en commentaires 😉  .

Merci, et à très vite.

Mélissa.

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager l'article :
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

9 commentaires

  • Déborah

    Merci Mélissa pour ce nouvel article ! Pour ma part, quand je suis à bout, je prends du repos, fais le bilan de ce qui a déjà été fait et je reprends un peu plus tard, quand mon esprit s’est reposé. À bientôt 🙂

    • Mélissa

      Bonjour Déborah ! Effectivement, se reposer, prendre de la distance et faire un bilan sont de très bons conseils qui auraient eu toute leur place dans cet article. Merci à toi pour ce retour !

  • Manu Lefèvre

    Bon article Mélissa!

    Toi aussi tu pratiques le Miracle Morning alors? J’ai écrit un article sur ce livre qui est excelent!

    Je suis d’accord pour la méthode des 5 minutes, elle est assez éfficace pour Nous piéger nous-même à travailler plus!

    Ralentir la cadence et s’amènager un endroit est important aussi en effet…

    Pour moi aussi, la méditation et la lecture sont les meilleurs moyen de gérer la baisse de motivation!

    Merci et ciao

    Manu

    • Mélissa

      Merci Manu pour ton commentaire. Je vais aller lire de ce pas ton article. De mon côté j’ai lu le livre, mais pour le lever à 5h du matin… il reste un peu de travail 😉

  • Nathalie

    Bonjour Mélissa,
    Merci beaucoup pour cet article qui donne la pêche! 🙂 C’est important d’être conscient des périodes à traverser lorsqu’on lance un blog on est ainsi mieux armé pour y faire face.
    Le soutien d’un groupe positif peut faire toute la différence. Personnellement je me lève à 5h30 tous les matins et pourtant je n’ai jamais lu le livre Miracle Morning. Je sens que les énergies du matins sont les meilleures! 😉 Belle continuation et merci pour tous tes beaux articles qui nous font avancer.

    • Mélissa

      Bonjour Nathalie, merci ton commentaire et félicitations ! Tu fais officiellement partie des rares personnes que je connais qui ont cette pêche pour se lever aussitôt. C’est génial, j’espère aussi pouvoir m’y mettre 😉

  • Caroline

    Bonjour Mélissa,
    Tu as raison, certaines émotions peuvent ébranler notre moral… se ré concentrer sur l’essentiel et ralentir me parle beaucoup en ce moment ! Et je me rends compte en te lisant que j’ai mis en place de bonnes habitudes avec ma routine matinale Méditation/lecture/écriture/sport qui m’aide à me recentrer dans ces moments là ! Merci pour la prise de conscience 😁

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *