Comment bien choisir ses mots-clés en référencement (SEO) ?
Choisir ses mots-clés
GÉNÉRER DU TRAFIC

Comment bien choisir ses mots-clés en référencement (SEO) ?

Partager l'article :

Choisir ses mots-clés avec pertinence, c’est maximiser les chances que ses articles de blog soient bien positionnés sur Google gratuitement, grâce au SEO. Et c’est mettre toutes les chances de son côté pour voir augmenter son trafic ! 

Alors si vous êtes à la recherche de ces deux éléments, lisez ce guide complet qui vous détaillera ma méthode pour bien choisir ses mots-clés et être trouvé par les internautes lorsqu’on s’intéresse au référencement.

N’écrivez plus des articles à la volée. Et appliquez les actions qui suivent dès maintenant !

(Pour les plus motivés d’entre-vous, j’ai mis à disposition un petit cadeau en fin d’article… Mais chut ! 😉 ).

 

Sauvegardez ce contenu en l’enregistrant sur Pinterest !

Bien choisir ses mots-clés en référencement (SEO)

 

1.    Avant de choisir ses mots-clés, il faut définir son sujet

La première chose à faire avant de rédiger un article est évidemment de trouver le sujet de celui-ci. Prenons un exemple : vous bloguez sur l’apprentissage du piano, et vous avez choisis comme sujet pour votre article, « Comment apprendre à jouer du piano ? ».

À cette étape, on ne parle pas encore de mot-clé, mais de sujet pour votre article.

 

 

2.    Trouver un angle pour son sujet, et constituer une première liste de mots-clés

Vous avez votre sujet ? Parfait !

Désormais, il s’agit de vous interroger sur les problématiques associées. De vous demander, quels sont les points de frustration de votre public cible afin de délimiter le périmètre de votre sujet, l’angle sous lequel vous allez le traiter. Pour ce faire, vous devrez vous demander quelles sont les interrogations de l’internaute, derrière son écran ? 

 

1re étape : mettez-vous dans la peau d’un débutant !

Continuons avec notre exemple sur la photo. Notre sujet était « Comment apprendre à jouer du piano ? ». Il y a certainement tout un tas de questions que l’on peut se poser lorsqu’on est débutant dans une discipline :

  • Quel piano choisir ?
  • Où prendre des cours ?
  • Comment apprendre le solfège ?
  • Démarrer le piano en auto-apprentissage ?
  • Comme s’y mettre facilement et rapidement ?
  • Acheter un piano pas cher, etc. 

Mettez-vous dans la peau d’un débutant, et commencez à votre brainstorming jusqu’à ce que vous trouviez 1 à 10 problématiques relatives à votre sujet.

Et vous savez quoi ?

Ces problématiques constitueront probablement d’excellents autres sujets d’articles pour la suite !

 

2e étape : interrogez vos proches ou collègues si vous le pouvez.

Si vous bloguez dans une discipline, et que vous avez un profil expert ou confirmé, il est fort probable que vous ayez oublié certaines questions que peuvent se poser les débutants. Vous connaissez des termes techniques qu’il n’imagineraient certainement pas… Bref ! On appelle cela « le syndrome de l’expert ».

Pour éviter cela et avoir des retours objectifs, questionnez rapidement votre entourage pour savoir ce qu’ils taperaient dans Google s’ils souhaitaient apprendre le piano. Notez ces termes/questions, et ajoutez-les à votre liste de requêtes.

Évidemment, il n’est pas toujours facile de réaliser cette étape. Vous n’êtes pas toujours accompagné, et vous n’avez probablement pas envie de déranger vos proches à chaque fois que vous rédigez un article. Et ce n’est pas grave.

Néanmoins, si vous avez la possibilité de le faire, vous mettez toutes les chances de votre côté pour aborder votre sujet objectivement (« Comment apprendre le piano ? »), et éviter les biais liés à votre expertise

Si vous avez une équipe, même constituée d’une seule autre personne, vous pouvez lui demander, avant de rédiger vos articles, de prendre quelques secondes pour réfléchir à des mots ou questions auxquelles il/elle pense.

Désormais, que faire de votre liste brute de termes et de questions ?

 

 

3.    Choisir ses mots-clés, vérifier leur pertinence et leur potentiel d’attraction grâce aux outils

1re étape : vérifiez la pertinence des mots-clés trouvés grâce aux outils.

Une fois que vous avez votre liste, il convient de vérifier ces « hypothèses ». Vous ferez une petite enquête au sujet de ces expressions, pour vérifier qu’elles sont également recherchées par les internautes.

Voici les outils que j’utilise quasi-systématiquement :

  • Les résultats de recherche de Google
  • Le menu déroulant de Google
  • Le « People Also Ask » de Google
  • Les recherches similaires de Google
  • Answer the public
  • Youtube

Une fois ceci fait, conservez une liste des 5 à 10 termes/qui reviennent le plus régulièrement.

 

2e étape : le générateur de mots-clés Google

Après avoir sélectionné les 5 à 10 termes/questions qui reviennent le plus, je vérifie le potentiel d’attraction de chaque expression. C’est le générateur de mots-clés Google qui m’y aide le mieux.

Il en existe d’autres évident ! Mais je l’utilise pour 2 raisons :

  • *Il est gratuit
  • Si je cherche à me positionner sur Google, autant se servir de son outil.

 

*À savoir :

J’ai mis une petite étoile concernant la gratuité du générateur de mots-clés de Google. L’interface ayant changé, il faut créer un compte et effectuer une campagne si vous souhaitez obtenir l’accès à l’ensemble des outils et statistiques.

De ce fait, vous pouvez tout à fait créer un compte (mail) Google gratuitement, puis faire une publicité rapide sur un site que vous aimez bien. Dès que la publicité est acceptée, supprimer la campagne ou mettez-la en pause.

Vous serez prélevé de quelques euros (5 à 10 € en général).

Vous verrez alors que le tableau a changé légèrement, et vous permet d’analyser plusieurs mots-clés, ainsi que leurs tendances.

Ceci est un investissement très faible comparé à l’utilité que vous apportera le générateur de mots-clés de Google. D’autant plus que, si vous suivez ma méthode, vous vous en servirez avant chaque rédaction d’article.

 

Astuce : bien analyser et choisir ses mots-clés avec le générateur de mots-clés Google.

S’intéresser au volume de recherches mensuelles d’un terme est très important. Il permet d’indiquer s’il a un potentiel d’attraction pour votre public cible. Mais d’autres éléments son tout aussi stratégiques ! N’omettez donc pas de vérifier les points suivants : 

 

  • Les enchères :

Il est indispensable de vous y intéresser. Ce n’est pas parce qu’un public cible s’intéresse à un sujet, qu’il a envie d’acheter une offre associée. Est-ce mal ? Non.

En revanche, si vous souhaitez gagner votre vie, il est pertinent d’intégrer cette donnée dans votre stratégie.

 

Google Ads 1

Pour avoir les enchères les plus élevées, il faut cliquer sur le titre de la colonne « Enchères de haut de page (fourchette rouge) » (entouré en rouge). Votre colonne affiche désormais les mots-clés avec les enchères organisées par ordre décroissant :

 

Google Ads 2

 

  • La concurrence :

Vous vous en doutez, vous n’êtes pas seul(e) à avoir un blog dans votre thématique ! Vos concurrents adoptent d’ailleurs, peut-être, la même stratégie que vous en matière de recherche de mots-clés.

Certains termes auront un volume de recherches mensuelles élevé, et une concurrence élevée. Dans ce cas, il n’est pas pertinent de chercher à se positionner dessus si vous faites uniquement du SEO. En d’autres termes, que vous ne voulez pas investir dans de la publicité.

C’est souvent le cas sur des expressions très génériques du type « piano », « voiture », « meubles », etc. Et c’est là que les mots-clés de longue traîne interviennent !

 

  • Les mots-clés de « longue traîne » :

Ne vous inquiétez pas, rien de compliqué ! C’est, à mon sens, un simple synonyme pour « mots-clés plus précis ».

De ce fait, pour ne pas être en concurrence avec les acteurs majeurs de votre secteur (surtout si vous démarrez dans le blogging), choisissez de remonter sur Google grâce à des expressions détaillées et plus longues :

 

Par exemples :

Cours de piano (terme générique)

Cours de piano à Paris

Cours de piano à Paris 18

Cours de piano débutant à Paris 18

Cours de piano à distance

Etc.

 

Il est d’ailleurs important de noter, que la plupart des gens ne tapent pas seulement « piano », ou « voiture » dans leur moteur de recherche. D’ailleurs, on dit souvent que les mots-clés de longue traîne constituent 80 % de la recherche globale.

 

N’oubliez pas, votre article est le point de rencontre entre une offre/solution à un problème que vous proposez, et le besoin de lecteurs qui recherchent une solution. Ce sont les mots-clés utilisés dans votre article, qui vont permettre à l’internaute de vous trouver !

 

3e étape : choisir ses mots-clés (principal et secondaire)

Après avoir étudié les mots-clés à votre disposition, vous devriez savoir quel est le terme le plus pertinent, et donc, celui sur lequel vous positionner.

Résumons.

 

Votre mot-clé principal (aussi appelé « requête cible »), en tenant compte de votre stratégie SEO doit :

  • Avoir un volume de recherches mensuelles intéressant, idéalement pas moins de 100 recherches mensuelles (mais cela dépend de votre thématique, et de la taille de votre niche). En général, je choisis des termes qui ont entre 100 et 1000K recherches/mois (mais encore une fois, concentrez-vous sur votre thématique).
  • Des enchères (hautes) intéressantes. Si les agences investissent pour faire de la publicité, c’est probablement parce que le public cible dépense dans l’offre associée.
  • Tenir compte de la concurrence avec d’autres acteurs : si vous choisissez un terme générique, alors il doit y avoir une concurrence faible de préférence, ou moyenne. Dans le cas contraire, choisissez une expression plus dite « de longue traîne ».

 

Choisir ses mots-clés secondaires

Choisir ses mots-clés ne doit pas s’arrêter au choix de la requête cible (terme principal).

Pour être apprécié de Google, votre article doit être doté d’une cohérence sémantique globale. De ce fait :

  • Ne jetez pas vos autres mots-clés. Si vous avez hésité à utiliser d’autres termes comme requête cible, c’est bon signe. Cela signifie que vous pouvez les utiliser comme mots-clés secondaires. (2 en plus de votre mot-clé principal suffisent.).
  • Le sujet que vous abordez doit évidemment être cohérent avec le thème de votre blog. Ceci, afin d’assurer la cohérence du champ sémantique. Le champ sémantique, c’est un ensemble de mots qui sont utilisés dans un même contexte (ex. : dans la thématique du piano, vous avez « musique », « piano », « cours de piano », « cours », « instruments », etc.).

 

 

4.    Rédiger et intégrer ses mots-clés : comment ça se passe ? (Yoast SEO)

Votre étape clé consiste ici à télécharger et installer le plugin Yoast SEO sur votre blog. Si vous ne l’avez pas encore mis en place, c’est le moment !

Il fera une analyse de chacun de vos articles, pour déterminer s’il a des chances d’être bien noté par Google.

Yoast SEO prendra notamment en compte, la présence du mot-clé principal et son emplacement dans :

  • Le titre
  • La méta-description
  • Le premier paragraphe
  • L’URL (ou le slug, qui est la partie courte de l’URL à personnaliser)

 

Vous êtes arrivés jusqu’ici ? Félicitations !

Vous avez en main les actions principales à réaliser pour bien choisir les mots-clés de vos articles, et faire en sorte que votre audience tombe sur votre blog !

Vous aurez noté que choisir ses mots-clés prend du temps, mais c’est une étape essentielle, si vous souhaitez réellement vous positionner sur les moteurs de recherche.

Alors évidemment, il se peut que votre contenu se positionne, par chance, en tête des résultats de Google, même si vous n’avez pas réalisé ce travail. Mais, il y a de très faibles probabilités pour que cela se reproduise sur le reste de votre contenu. Vous avez d’ailleurs probablement intégré des mots-clés à votre texte, sans vous en rendre compte. 

Alors mettez toutes les chances de votre côté, pour que l’ensemble de vos pages puissent être trouvées par les internautes. 

 

 

Votre cadeau !

Chose promit, chose due.

Vous êtes arrivé là, et c’est une très bonne chose. Désormais, il ne reste plus qu’à mettre en pratique, et je propose de vous y aider. Vous trouverez ICI une check-list pour vous aider à mettre en place cette stratégie de mots-clés !

 

Choisir les bons mots-clés et me positionner sur les moteurs de recherche.

 

À très vite !

Mélissa.


Partager l'article :

14 commentaires

  • Nicolas

    Merci pour cet article (méthode) très complet. Il vrai que pour le blogueur débutant que je suis le monde du SEO me paraît bien vaste … c’est rassurant d’avoir des méthodes pas à pas 😊 Merci

    • Mélissa

      Bonjour Laurent. Merci pour ce message. Oui, les mots-clés sont importants. Mais je sais que c’est difficile de prendre tout en compte lorsqu’on démarre le blogging (est-ce ton cas, ou avais-tu un autre blog précédemment ?). Dans tous les cas, cela viendra progressivement. Il faut juste penser à faire une petite étude avant de rédiger. Une fois que cela est intégré à ta routine de rédaction, ça devient un automatisme 😉 . Bien à toi.

  • Nathalie

    Un article en or pour un blogueur débutant, comme moi! Merci beaucoup Mélissa pour toutes ces précieuses informations.
    C’est vrai que se mettre dans la peau d’un débutant est essentielle et on a vite parfois tendance à l’oublier. Aurais-tu des astuces au sujet des enchères (sites que tu recommandes, comment faire pour les utiliser au mieux…)?
    Je te souhaite une belle continuation.

    • Mélissa

      Hello Nathalie. Les enchères s’affichent directement dans le tableau de Google Ads. Je rajoute une photo à mon article, cela te semblera alors plus clair. Bien à toi

    • Mélissa

      Avec plaisir Déborah ! Merci pour ton commentaire. N’hésite pas à suivre la méthode ci-dessus, pas à pas. Si toutefois, certains éléments ne te semblaient pas clairs, n’hésite pas à poser ta question en commentaire, j’y répondrais avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *