Comment bien référencer son site wordpress ?
CRÉER UN BLOG OPTIMISÉ

Comment bien référencer son site wordpress dès le départ ? (Défi n°1)

Partager l'article :
  •  
  • 33
  •  
  •  
  •  

Comment bien référencer son site WordPress dès le départ lorsqu’on démarre un blog (ou qu’on en a déjà un) ? Comment faire lorsqu’on est ni technique, ni expert du web ? Découvrez les bases du référencement pour votre blog WordPress, et assurez-vous qu’il a tout du futur blog à succès ! 

Pas le temps de lire l’article ? N’hésitez pas à écouter la version audio grâce au lecteur présent ci-dessus.

 

Bonjour, merci de vous arrêter sur cet article.

J’espère qu’il vous apportera les réponses que recherchées. D’ailleurs, il est fait pour vous si vous vous posé(e)s les questions suivantes :

  • Comment optimiser votre blog wordpress ?
  • Comment démarrer en référencement lorsqu’on n’y connaît rien ?
  • Pourquoi optimiser le contenu n’est pas LA première étape de l’optimisation d’un blog ?
  • Comment améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche, et pourquoi pas, viser le Top 3 du classement Google ?
  • Comment avoir plus de trafic sans vous ruiner avec le référencement payant ?

 

Sauvegardez ce contenu en l’enregistrant sur Pinterest !

Bien référencer son site wordpress dès le départ

 

 

Optimiser ses articles n’est PAS LA première étape à effectuer pour bien référencer votre site WordPress

 

En cherchant sur Google comment améliorer son SEO, je suis tombée sur un certain nombre d’articles. Une grande majorité d’entre eux traitait de la manière dont on paramètre correctement ses publications, la manière dont on rédige pour le web….

 

STOP ! 

 

La première remarque qui m’est venue à l’esprit, c’est qu’il y a des étapes plus importantes à réaliser pour bien référencer son site wordpress, avant même de s’occuper de ses articles !

Les experts, lorsqu’ils enseignent, ont pour habitude de distinguer deux types de référencement : le référencement interne (paramètres à faire sur votre blog) et le référencement externe (liens sur d’autres sites, et qui pointent vers  votre blog). C’est exact, bien sûr, mais je ne trouve pas que ce soit la meilleure façon d’appréhender le référencement dans une méthode d’optimisation pas à pas !

Si vous visez la première page de Google sur certaines requêtes, et encore mieux, si vous visez le top 3, alors je recommande de faire des actions en suivant plutôt cette classification :

  • Optimiser les réglages de votre blog et ses performances (pas besoin d’être technique ou spécialiste web, car je vous présenterais des actions simples à mettre en place, dont certaines sont mesurables immédiatement. Ce sont ces deux éléments – réglages et performances – que nous traiterons dans cet article).
  • Rédiger pour le web : c’est-à-dire que vous devez écrire pour séduire Google, mais vos textes devront également captiver les lecteurs.
  • Travailler votre référencement externe (Vous pouvez consulter l’article associé en cliquant ICI : « Stratégie de netlinking : du backlink gratuit et de qualité ».)

C’est dans cet ordre que je traiterais les premiers billets de « Mon défi personnel – 3 mois pour améliorer son référencement ».

 

 

Quelques petites choses à savoir avant de démarrer : référencement & algorithmes de Google

Les techniques de référencement que j’aborde tout au long du défi « 3 mois pour améliorer son référencement » sont pensées pour Google. Pourquoi ?

Google est un moteur de recherche qui possède à ce jour *90% des parts de marché en France, et est leader presque partout dans le monde. Seules la Russie et la Chine dérogent à la règle : Baidu est leader en Russie et Bing en Chine. Si cela vous intéresse, vous trouverez les sources de ces informations en bas de l’article.

Se pencher sur l’art du référencement, c’est tenter de comprendre comment Google hiérarchise les différentes pages qu’il indexe (autrement dit, qu’il affiche). Ainsi, si je tape « comment démarrer en aromathérapie » dans le champ de recherche, un site apparaît en premier. Mais pourquoi lui ? Pourquoi cette page ?

 

Bien référencer son site wordpress

 

Parce que la mission de Google est de proposer les contenus les plus pertinents par rapport à votre recherche.

Pour comprendre Google, il faut donc connaître ses règles (aussi appelés algorithmes, parce que les pages affichées sont le résultat d’un calcul effectué par ordinateur). Certaines règles sont rendues publiques, et d’autres sont gardées secrètes. Notez également que certains algorithmes peuvent évoluer dans le temps (ajout, modification ou suppression).

 

 

Étape 1 : bien référencer votre site WordPress commence dès le choix du nom de domaine

Voici les étapes primordiales à effectuer sur votre blog :

1. Choisir un nom de domaine avec le mot-clé principal de sa thématique : 

Si vous misez sur un bon référencement naturel, cela commence dès le choix du nom de domaine. En fonction de la thématique de votre blog, étudiez les mots-clés qui intéressent votre cible. L’outil de planification des mots-clés de Google vous y aidera.

Par exemple, vous remarquerez que les blogs qui sont le mieux positionnés dans le secteur de la photographie (première page de Google), ont tous les mot-clés « photo » ou « photographie » dans l’URL du site.

 

Positionnement sur Google

 

Si vous pensez vous être trompé(e) au moment de choisir votre nom de domaine, alors vous pouvez tout à fait changer, mais cela est un peu technique. Il faut faire ce qu’on appelle une « redirection 301 » sur votre hébergeur. Vous pouvez demander l’aide d’un prestataire informatique. Cette action, étant très simple à réaliser pour des professionnels, elle ne devrait pas vous coûter très cher. J’envisage également de poster un article à ce sujet pour vous aider.

 

2. La sécurité : 

Très important pour signaler aux moteurs de recherche que votre site n’est pas nuisible aux personnes qui le visitent ! Il y a plusieurs manières de sécuriser votre site WordPress, mais la première étape est de mettre en place le https:// . Voici comment faire si votre blog est hébergé chez OVH :

  • Dans un premier temps, activez le certificat SSL:

Générer le https 1/2

  • Ensuite, rendez-vous sur le tableau de bord WordPress et ajoutez le « s » dans les réglages pour modifier l’URL. Une fois que vous avez rajouté le « s », n’oubliez pas d’enregistrer.

Générer le https 2:2

 

3. Configurer ses permaliens :

Cela se fait à partir du tableau de bord WordPress -> Réglages -> Permaliens -> Choisir « Titre de la publication ». Ainsi, l’URL des articles sera générée à partir du titre de cet article. En faisant cela, vous envoyez un signal à Google : le thème du blog et le contenu que vous y publiez sont en cohérence.

 

Configurer les permaliens wordpress

 

 

Étape 2 : bien référencer votre site WordPress en optimisant les performances 

1. Vérifier les performances de votre site grâce à GTmetrix :

Attention, lorsque vous prenez l’URL générique de votre blog, vous scannez uniquement la page d’accueil. Si votre blog est neuf, il faut scanner toutes les pages et les quelques articles déjà publiés. Si vous avez un blog ancien avec de nombreuses pages et articles, il est recommandé de prendre le temps nécessaire pour cette étape. À défaut, scannez les pages et articles les plus importants.

 

Site GTmetrix

 

2. Ajouter un CDN : 

Le CDN (Content Delivery Network) est un nom barbare pour désigner un service géré par un prestataire, qui va copier votre blog sur des serveurs partout dans le monde (vous savez, les grosses machines avec toutes les données). Pourquoi ? 

Parce que si un internaute francophone aux USA consulte votre site, la page lui apparaîtra plus rapidement si une copie existe déjà sur les serveurs aux USA. Eh oui ! Alors que les informations mettront plus de temps à arriver jusqu’à l’internaute si elles sont stockées uniquement sur des serveurs français.

Pour faire simple, voici un plug-in utilisé par une très grande majorité de blogs : Jetpack. Celui-ci possède un CDN qu’il vous suffit d’activer en cochant un simple bouton (il existe d’autres plug-in, évidemment).

 

3. Télécharger des plug-ins de cache :

Ce mot te dit quelque chose, mais vous ne savez pas très bien à quoi ça sert ? Si je vous donne les autres noms du « cache » cela vous aidera peut-être : « mémoire cache » ou « antémémoire »… Non, toujours rien ?

😀

Le cache est un merveilleux outil qui complète l’action du CDN et rapproche encore un peu plus les informations pour l’utilisateur d’un site. En effet, c’est un système de mémoire qui stock temporairement les info les plus utilisées ou les moins amenées à changer, sur votre ordinateur ou téléphone. Ceci accélère encore davantage le temps de chargement d’une page.

 

Besoin d’une illustration pour comprendre le rôle du CDN et du cache ? 

Une boutique (le serveur du site) propose un rayon de bouteilles d’eau. Marie, demande à se faire livrer par un coursier (le prestataire) quelques packs d’eau afin d’en avoir un petit stock à la maison et range le tout dans le garde-manger (le CDN), qui est donc alimenté par ce coursier. Après sa livraison, elle se rend dans le salon pour reprendre son travail et prend une bouteille (le cache) avec elle pour avoir de l’eau à portée de main. 

 

Okay, cet exemple est un peu tiré par les cheveux :-), mais il illustre bien le différent rôle des outils présentés au-dessus. Finalement, le tout fonctionne comme un entonnoir pour délivrer du contenu aux visiteurs d’un site, et ce, le plus rapidement possible.

L’un des meilleurs plugins et des plus utilisés est WP Rocket (payant). Mais si vous démarrez, vous pouvez aussi combiner plusieurs plugins de cache gratuits. N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous souhaitez que je vous fasse un article là-dessus.

 

4. Optimiser les images de votre blog

Il existe pléthore de plugins pour optimiser les images de votre site. Personnellement, j’utilise Smush qui réduit automatiquement le poids de l’image lorsqu’elle est chargée dans WordPress.

Si GTmetrix vous a indiqué que la taille des images ne convenait pas, dans ce cas, vous pouvez les redimensionner grâce au logiciel Paint. Il existe des équivalents sur Mac. L’opération est très simple, et vous trouverez nombre de tutos sur Youtube.

 

5. Vérifier à nouveau les performances : outils de test GTmetrix

Ouf, une fois que vous avez fait tout cela, il ne te reste plus qu’à apprécier le résultat. Rendez-vous sur le site de GTmetrix à nouveau et faites analyser votre site. Vous devez constater une amélioration des performances !

 

 

Conclusion

Vous savez donc que pour bien référencer son site WordPress, il y a quelques écueils à éviter, notamment celui de croire que la première étape consiste à optimiser ses articles. C’est important… Mais cela vient en second. En travaillant bien la base, vous pouvez déjà espérer avoir des « points supplémentaires » aux yeux de Google par rapports à vos différents concurrents.

Rappelons les étapes : 

  • Etape 1 : paramétrer correctement votre blog en choisissant un nom de domaine pertinent, en ajoutant le https:// devant l’URL principal et en configurant les permaliens (URLs de tes articles)
  • Etape 2 : tester les performances de votre site. Améliorer celles-ci grâce au CDN, en ajoutant des plugins de cache et en optimisant le poids et la taille des images. Tester à nouveau les performances de votre blog professionnel.

 

Vous êtes arrivé(e) jusqu’ici et vous avez APPLIQUÉ toutes les étapes ? Bravo… Vous possédez déjà un blog qui se distingue de bon nombre d’autres grâce à sa configuration et à ses nouvelles performances ! 

Quelle est la prochaine étape, me demanderez-vous ? 

L’optimisation des articles ! 😀 . Eh oui, nous y sommes. 

 

Optimiser vos articles (ou bien rédiger pour le web) interviendra en deux étapes :

  • La rédaction à proprement parler
  • L’optimisation technique de son article

On se retrouve donc la semaine prochaine pour cette seconde semaine de défi. D’ici là, et pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, prenez le temps de vérifier que chacune des astuces présentées ci-dessus est bien mise en place.

 

Merci, et à très vite !

 

*Sources : 

https://www.webrankinfo.com/dossiers/etudes/parts-marche-moteurs

https://www.bolero.fr/chaine-expert/referencement-seo/parts-de-marche-des-moteurs-de-recherche-dans-le-monde/

 

 

 

 


Partager l'article :
  •  
  • 33
  •  
  •  
  •  

18 commentaires

  • Pierre

    Merci Melissa! Super article qui résume bien les bases pour bien référencer son site wordpress dès le départ ! J’avais zappé de m’occuper de la mise en cache, grâce à ton article c’est corrigé 😉
    Merci aussi pour ta petite histoire qui m’a permis de comprendre en 2 secondes la différence entre le CDN et le cache !

    • Mélissa

      Ravie d’avoir pu être utile :-D. N’hésite pas à purger ton cache régulièrement, après chaque mise à jour de plugin ou gros changement sur une page. Merci pour ton commentaire.

  • Laurent

    Bonjour Mélissa,

    merci pour cet article ! Cela m’a permis notamment de tester le site sur GT Metrix ! le pagespeed scor était à 51% (E) et une réduction d’image après à 90% (A) !

    As tu prévu de faire un article sur comment lire et corriger les résultats de GTmetrics car mise à part la réduction d’images cela reste globalement du chinois pour moi !

    Et notamment pour la Page Speed Score
    comment améliorer le leverage browner caching qui reste à 39% (F) !

    et pour le Yslow Score
    comment améliorer le use cookies free domain à 40% (F)
    comment améliorer le Reduce DNS lookups à 60% (E)

    Merci. Belle journée.
    Laurent de https://couches-lavables-et-compagnie.com/
    un BP parmi d’autres

    • Mélissa

      Bonjour Laurent ! Merci pour ces commentaires. Je n’ai pas prévu de faire de tuto sur GTmetrix dans l’immédiat. Mais je peux tout à fait l’envisager d’ici quelques temps. Je souhaites pour l’instant mettre en avant des actions à mettre facilement en place, même pour les débutants, et qui ne soient pas trop techniques.

      Ce que je peux te conseiller, c’est de télécharger un plugin de mise en cache plus performant pour le « leverage browner caching ». Tu peux aussi regarder le plugin « Add expires headers » sur WordPress, pour améliorer ton score de 0. Il créera des en-têtes indiquant aux navigateurs la durée de stockage des éléments qu’il vont conserver en mémoire, pour limiter le temps de chargement.

  • Déborah

    Merci Mélissa pour cet article. J’en ai profité pour vérifier les performances de mon site sur GTmétrix, je suis en C pour le PageSpeedScore et le YSlowScore..C’est pas top hein ? Et à 0 pour Leverage browser caching malgré le plug in Add Expires headers et à 35 pour Defer parsing of JavaScript.. Tu me conseillerais quoi ? En tous cas, merci pour la qualité de tes articles, ça m’aide beaucoup !

    • Mélissa

      Bonjour Déborah et merci pour ton commentaire.

      Oui ce n’est pas top mais cela peut-être amélioré. Voici mes retours pour :

      Page Speed Score : pour le « leverage browser caching » tu peux laisser tomber. Ce n’est pas très 20/80 si tu vois ce que je veux dire 🙂 . Il y a un certain nombre de choses dans l’analyse de GTmetrix qui peut nécessiter l’intervention d’un prestataire informatique. Je ne suis pas sûr que cela vaille la peine. Pour le « Defer Parsing of Javascript », essaie de télécharger le plugin « Speed booster pack » sur ton WordPress. Celui-ci apparaîtra ensuite dans tes réglages > section « Javascript Optimization » > active « Defer parking of JS files ».

      Pour le Yslowscore : : pour le « Reduce DNS lookups », as-tu bien téléchargé, installé et paramétrer Cloudflare ? Enfin, pour minifier tes fichiers javascript et CSS j’ai trouvé un article très intéressant : https://graphiste.com/blog/outil-gratuit-minifier-css-html-javascript . Si cela te semble compliqué et que tu ne souhaites pas prendre de risque, je te recommande de prendre un prestataire informatique (mais la première astuce en utilisant le copier-coller devrait être accessible à tous). N’hésite pas à me faire un retour sur celle-ci car je ne l’ai encore jamais testée.

      • Déborah

        Alors, j’ai essayé de suivre tes conseils. J’ai installé le speed booster pack mais je ne trouve pas la section Javascript Optimization… J’ai activé Autoptimize et WP super cache, j’ai gagné 2 secondes pour le temps de chargement..!
        Pour Cloudflare, faut-il purger les caches ?
        Et je suis allée voir l’article pour minifier javascript mais je ne trouve pas le lien à copier-coller…
        En résumé, j’ai gagné 2 secondes de chargement, mais je suis tellement à la ramasse niveau informartique que je pars de très loin..!
        Merci pour tes conseils bienveillants 🙂

        • Mélissa

          Hello Déborah, je peux t’apporter quelques pistes, mais si c’est trop compliqué pour toi le mieux est vraiment de te rapprocher d’un prestataire informatique. En attendant, je peux te proposer deux choses :
          – As-tu bien appliqué les étapes de configuration du blog ? Je suis quand même très étonnée que tu obtiennes un C si tu as suivi la méthode d’Olivier parce que ton blog est quand même assez léger dans sa structure. Lorsque tu as choisi ton thème, as-tu bien vérifié dans la description qu’il était optimisé pour le temps de chargement ?
          – Je ne suis pas du tout informaticienne, mais envoie-moi un mail ou un message Facebook si tu souhaites que je jette un oeil sur le paramétrage de ton blog.

          • Déborah

            Oh merci Mélissa mais je ne veux pas t’embêter..! Je me souviens qu’au début, avant (ou après ?) la mise en place des caches, tout allait bien, j’étais en A puis j’ai revérifié après avoir poster pas mal de contenus et me voilà en C. Mais je trouve que mon blog n’est pas non plus si lent… Je t’envoie un petit message mais ne perd pas trop de temps avec ça, je trouverai bien une solution !

  • Maeva

    Super ton article comme d’habitude. J’ai fait tout ce que tu as dit sauf le CDN que je ne trouve pas dans JetPack et mon résultat sur GTMetrix est horrible. Mon site est super lent et je ne sais pas comment faire.
    Aurais-tu une chaîne Youtube où tu fais des tutos ?

    • Mélissa

      Hello Maeva, la chaîne Youtube ne devrait pas tarder à arriver. J’espère la lancer courant du mois de juin.

      Pour le CDN : Jetpack propose un CDN pour les images en les conservant sur ses serveurs. Pour l’activer, il faut que tu ailles dans l’onglet « Performances », puis que tu coche « Activer l’accélérateur de site ».

      La manière d’optimiser ses performances sur GTmetrix revient assez souvent j’ai l’impression. Je réfléchis à la meilleure manière de traiter ce sujet sans que ce soit trop lourd ! Il faut aussi savoir qu’un certain nombre d’éléments repose sur des compétences informatiques, que je n’aborderais pas sur le blog. Si tu trouves que le temps de chargement de ton site est un vrai problème, n’hésite pas à te rapprocher d’un prestataire informatique. C’est important que l’expérience utilisateur soit agréable afin que ton audience ait envie de consommer ton contenu.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *