Contenu captivant et engageant : la méthode du "Color Index"
Contenu captivant et engageant - Color Index
PRODUCTIVITÉ

Contenu captivant et engageant : la méthode du « Color Index »

Partager l'article :

Au vu de la multiplication des contenus proposés sur le web, tu penses qu’il est difficile d’intéresser les visiteurs et de les faire rester sur ton blog ? Tu ne sais pas comment créer du contenu captivant et engageant pour le plus grand nombre, car chaque lecteur a des sensibilités différentes ? Découvrons ensemble le « Color Index », une astuce pour captiver et engager tous les types de lecteurs. 

 

Sauvegardez ce contenu en l’enregistrant sur Pinterest !

Contenus captivants et engageants - la méthode du Color Index

 

Créer du contenu captivant et engageant

 

8 h 05 du matin. 

Je me lève, plus motivée qu’à l’ordinaire. C’est décidé !

Après la lecture de Miracle Morning de Hal Elrod, j’ai envie de faire avancer ma vie vers mes objectifs et de créer mon blog pour vivre enfin et rapidement, la vie libre et indépendante dont je rêve.

Un pb s’impose : à la fin de chaque journée, il me reste beaucoup à faire, et je ne suis pas toujours aussi productive que souhaité.

Je fais alors des recherches sur les méthodes de productivité les plus efficaces.

De nombreux articles existent… tous sans âmes et relatant les mêmes conseils. Sans exemples ou astuces, ils ne donnent pas du tout envie de s’y mettre. Sans compter que certaines techniques demanderaient probablement quelques précisions !

 

8 h 15 du matin.

Quasiment tous les articles se ressemblent. Je ne trouve pas ce qui me plaît. J’éteins mon ordinateur.

…..

De nombreux blogs ont loupé l’occasion de me convertir en abonnée assidue ou cliente aujourd’hui !

Aucun n’a su conserver mon attention, ni me tenir en haleine par sa rédaction. Par contre, je suis tombée sur des bullet points par milliers. Ah… les bullets points. Redoutablement efficaces, mais est-il nécessaire d’en abuser ?

•••

 

Différents types de lecteurs

 

Si tu as été attentif-ve à ma petite fiction ci-dessus (histoire pas si fausse finalement puisque cela m’est arrivé à de nombreuses reprises en réalité), tu auras noté quelque chose :

Je ne suis pas resté sur les différents articles parce que je trouvais qu’ils étaient « tous sans âme », « sans exemples ou astuces » qui me prennent au trip pour que j’aie enfin envie d’appliquer les nombreux conseils donnés. 

En fait, je suis le type de lectrice qui aime être émotionnellement impliquée dans un article, ou quel que soit le texte. J’aime les exemples, les citations, les astuces, et visualiser la réussite chez les autres. Je me dis alors qu’une méthode pouvant fonctionner pour d’autres, peut aussi fonctionner pour moi 😉 .

Et devine quoi ?! Mon profil n’est qu’un exemple parmi d’autres. Ce que tu dois retenir ici, c’est que chaque personne qui a atterrit sur ton blog, consulte ton contenu parce qu’il a été sensible à un élément que tu as mis en avant dans ton titre. Une fois qu’il a démarré la lecture d’un des articles, il doit retrouver cet élément qui a suscité son intérêt. Sinon, il risque de partir.

Et comme tu ne peux pas savoir exactement ce qui lui a donné l’envie de cliquer (eh oui, tu n’es pas devin !), voici les profils de lecteurs que je te recommande de satisfaire, et les types d’arguments que tu devras inclure pour conserver leur attention (au mois un argument pour chacun des profils devra apparaître dans ton contenu) :

 

  • Le réaliste :

    il a besoin de lire des choses crédibles, qui peuvent avoir lieu dans la vie réelle. Si tu souhaites lui vendre une offre ou un produit, il sera probablement plus attiré par quelque chose dont il voit l’utilité, la pertinence dans son quotidien.

Pour susciter son intérêt : tâche de trouver des anecdotes, exemples, ou récits d’expériences concrets et réalistes.

 

  • Le rêveur : 

    ce lecteur a besoin qu’on fasse travailler son imagination. Il n’a pas peur de voir grand et aime être impliqué émotionnellement dans les textes ou produits qui l’intéressent.

Pour susciter son intérêt : emploie des citations inspirantes, utilise des exemples de personnes qui ont réussi dans leur domaine. Présente à ton lecteur la valeur ajoutée que ton contenu peut lui apporter et les bénéfices personnels / professionnels / sociaux / physiques / spirituels … qu’il peut en tirer.

 

  • L’analyste ou Le sceptique :

    le lecteur sceptique aura tendance à ne pas croire tout ce qu’il lit. Il aime la data, et qu’on lui prouve les arguments avancés.

Pour susciter son intérêt : la présence de statistiques est la bienvenue, de même que l’ajout d’arguments d’autorité ou de références précises. Ajoute également tes sources en bas de page.

 

  • Le Scanneur :

    il peut-être pressé, ou tout simplement pas un fan de lecture. Il lira ton contenu parce qu’il cherche une information précise. Sa lecture s’effectue en diagonale ou en scannant ton contenu en repérant les informations importantes. La mise en forme du texte a donc toute son importance pour faciliter sa lecture.

Pour susciter son intérêt : aère ton texte grâce à des titres et des sous-titres courts, clairs et précis. Les infographies et les visuels permettent de consommer du contenu rapidement et de manière synthétique, ce qui sera grandement apprécié. Utilise des bullet points lorsqu’il y a des énumérations, et n’hésite pas à mettre les mots importants en gras.

 

  • Le 2.0 :

    c’est un lecteur qui aime lire, mais qui apprécie également des contenus du type livre audio ou podcasts.

    Pour info, *24 % des Français ont lu un livre numérique en 2019, contre 19 % en 2015 (voir source en bas de l’article). C’est un donc un format qui séduit de plus en plus, notamment les 15-24 ans, les étudiants et les CSP+. Ne les néglige pas. 😉

Pour susciter son intérêt : il est pertinent de lui proposer un article en version podcast, ou d’intégrer des vidéo Youtube qu’ils pourra écouter dans les transports ou pendant une pause.

(Bonne nouvelle, les podcasts seront bientôt disponibles sur ce blog ! )

 

Remarque :  sois indulgent(e), j’ai moi-même identifié et nommé ces profils, afin de produire un contenu original et non copié. Alors j’oublie sûrement un tas d’autres profils. Mais ce sont à mon sens les plus imporant. 😉

 

Petite astuce : si tu possèdes un e-commerce, il peut être intéressant de travailler tes fiches-produits en ce sens. Une phrase pour chacun des profils de lecteurs. N’hésite pas à préciser en commentaire si tu utilises cette technique et si elle fonctionne pour toi. Cela pourrait en aider plus d’un(e) !

 

•••

Une méthode pour les satisfaire tous : le « Color Index »

 

(Pour les fans du Seigneurs des Anneaux, vous aurez peut-être remarqué le lien avec la fameuse phrase « Un anneau pour les gouverner tous »… Non ?! Bon tant pis 😉 )

Qu’est-ce que la méthode du « Color Index » ?

C’est une astuce utilisée par Victoria Labalme, conférencière internationale reconnue, et partagée dans la vidéo que vous trouverez ci-dessous.

L’interview organisée par Olivier Roland, entrepreneur et blogueur francophone à succès dans le domaine du blogging et du développement personnel, est intitulée « Faire de meilleures vidéos Youtube et mieux vendre en ligne ».

Alors certes, les conseils que donnent Victoria Labalme dans cette vidéo sont essentiellement dédiés à la présentation orale. Mais qui a dit que vous ne pouvez pas utiliser quelques astuces pour la rédaction de vos contenus ? 

En l’occurrence, l’astuce qu’elle partage, le « Color Index » consiste en la mise en place d’un code couleur pour s’assurer que chaque type d’argument qu’elle souhaite intégrer dans sa présentation, apparaît en bonne proportion en fonction de l’audience à laquelle elle s’adresse.

Un exemple : 

si tu fais une présentation orale à des comptables ou des webmarketeurs, friands de data (et donc correspondants au profil analyste/sceptique comme vu ci-dessus), tu peux commencer ton élocution par la mise en avant d’une statistique, afin de leur ouvrir l’appétit.

Mais cela peut aussi fonctionner pour un contenu écrit. Aussi, pour conserver leur attention, tu devras veiller à ce que ton texte ait un certain nombre d’éléments tangibles, concrets, vérifiables tout au long de l’article.

 

 

•••

 

Mettre en place concrètement la méthode du « Color Index »

 

Victoria Labalme explique très brièvement sa méthode dans l’interview et surtout, on sait qu’elle est essentiellement adaptée à une présentation orale.

Je te propose ci-dessous une adaptation pour la rédaction de tes articles :

 

1. Définis ton code couleur

Voici le code couleur que j’ai mis en place pour la rédaction de mes articles :

 

  • Bleu : pour les statistiques (lecteurs réalistes / analystes / sceptiques)
  • Orange : pour les anecdoctes, histoires, astuces (lecteurs rêveurs)
  • Rouges : pour les citations (lecteurs analystes / sceptiques / rêveurs)
  • Vert : pour les exercices, défi, moment où j’interpelle mon lecteur (tous types de lecteurs)
  • Noir : pour le reste du texte

 

2. Prépare chacun de tes arguments

Une fois ton code couleur créé, effectue un travail de recherche rapide pour trouver tes statistiques, anecdotes, exemples, défis, etc. Trouves-en deux ou à chaque fois pour varier tes arguments.

 

3. Identifie ton audience

La quantité de chaque élément (data, d’histoires / astuces / anecdotes, de citations et autres), devra évidemment être adaptée à ton audience, comme expliqué précédemment.

 

4. Rédige, analyse, corrige, équilibre ton texte en fonction

Tu peux passer à la rédaction. Dès que tu utilises un type d’argument à destination d’un profil de lecteur surligneur-le en respectant ton code couleur.

Une fois la rédaction terminée, tu n’as plus qu’à prendre de la distance. Regarde si la quantité de couleur pour chaque type d’argument te semble pertinente et convient à la cible à laquelle tu t’adresses.

 

À nouveau, l’application concrète de cette méthode est sujette à mon interprétation. Tu es libre de l’adapter.

•••

 

Conclusion

 

Tu l’as compris, ce n’est pas toujours facile de mettre en place un contenu qui accroche et qui engage les internautes. C’est pourquoi, si tu souhaites mettre en place une stratégie SEO efficace, il est recommandé de :

  • Créer du contenu optimisé (pour toucher ta cible et séduire Google)
  • Créer du contenu captivant et engageant (pour que ton audience ait envie de consommer ton contenu plus longtemps, et de devenir, pourquoi pas, un prochain client).

Pour ce deuxième point, tu dois penser aux différents types de lecteurs composant ton audience. Qu’ils soient sceptiques, réalistes, rêveur, scanneur ou 2.0, assure-toi qu’il y en ait pour tous les goûts. La meilleure manière de capter l’attention de chacun d’eux est de diversifier les arguments.

Aussi, sois indulgent(e) avec toi-même au départ. Les contenus que tu produiras ne seront pas de qualité égale. Ils varieront en fonction de la thématique et du temps dont tu disposes pour la rédaction. Le tout est d’essayer. Alors je te propose de commencer ensemble.

 

Si tu as lu jusqu’ici, je t’en remercie.

J’espère que ce contenu t’apportera un peu de valeur et que tu n’hésiteras pas à faire un essai pour ton prochain post.

D’ailleurs, dis-moi en commentaire : as-tu l’intention de tester l’astuce du « Color Index » ? Est-ce que tu la trouves intéressante ?

A très vite !

Mélissa.

 

P-S : cet article a été rédigé dans le cadre de « Mon défi personnel – 3 mois pour améliorer son référencement ». N’hésite pas à consulter l’article présentant ce challenge en cliquant ICI.

 

*Source : https://www.booksquad.fr/barometre-les-francais-et-la-lecture-2019-le-nombre-de-lecteurs-en-hausse/

 

 


Partager l'article :

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *